vin pétillant, visite de cave à Saumur
Mon compte
 
 
Les bulles sont ephémères... l'émotion est éternelle.
Accueil > La Maison Ackerman > Développement durable > L'environnement

Développement durable




Limiter les impacts sur l’environnement

Dans le cahier des charges de ses fournisseurs, Ackerman a intégré une démarche développement durable pour les inciter à s’engager à ses côtés.

Réduire l’utilisation de pesticides

Une « Charte Raisons et Terroirs » a été mise en place en partenariat étroit avec les viticulteurs. Afin de lutter au mieux contre les maladies, des essais ont été réalisés, en collaboration avec l’Institut français de la vigne et du vin en vue d’optimiser les traitements en fonction de la hauteur de végétation, de son stade et de la pression parasitaire. En 2009, un protocole testé chez un viticulteur a permis de réduire de 40 % les doses tout en gardant une efficacité totale (moins de 1 % de pertes).

Respecter les sols

Pour pallier la réduction du nombre de produits phytosanitaires autorisés, et réduire la pollution des eaux de surfaces, les viticulteurs sont sensibilisés aux pratiques alternatives, notamment  l’enherbement peu concurrentiel pour la vigne ou le travail du sol.

Mieux maîtriser les consommations d’eau et d’énergie

1.5 à deux litres d’eau sont nécessaires pour un litre de vin ! Le principal poste de consommation d’eau concerne le rinçage des bouteilles. De gros efforts sont donc à faire dans la gestion de cette denrée de plus en plus précieuse, qui fait l’objet d’une étude par des étudiants stagiaires du groupe ESAIP.

Une évaluation des émissions de gaz à effet de serre a été réalisée cette année sur le site de Chacé. Cette étude a permis de mettre en place le plan d’action suivant :

• étude pour réduire la consommation énergétique
• étude d’éco-conception sur un produit
• réalisation d’une plaquette d’information sur ce thème pour nos clients
• étude pour réduire les emballages

Vers une meilleure gestion des déchets et des rejets

Quatorze types de déchets sont triés (papier, carton, verre, plastique, néons, cartouches d’encre…). L’ensemble est géré par un prestataire qui les prend en charge jusqu’à leur fin de vie.
Ackerman cherche notamment à améliorer le recyclage du liège, en lien avec son fournisseur.
Depuis 2004, une station de prétraitement filtre les eaux rejetées sur le site de Chacé afin qu’elles aient un pH neutre avant d’être envoyées sur la station d’épuration de l’agglomération de Saumur.
Le centre de vinification du Vaudelnay possède pour sa part une station d’épuration en cascade, afin de purifier au mieux l’eau consommée.
Chaque viticulteur est dans l’obligation de posséder un local phytosanitaire et une aire de lavage. Les produits sont ainsi stockés dans un endroit sécurisé et fermé ; l’eau peut être récupérée pour être recyclée.



Voyage au Centre de la Bulle - Visitez nos caves pour un voyage extraordinaire Boutique en ligne Faire un cadeau ?
 
Mentions légales Plan du site CGV
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération