Nos Caves monumentales

Une expérience immersive

Menu

Nos Caves Troglodytiques, à Saumur

Les caves Ackerman à Saumur, de par leur gigantisme et leur aspect quasi labyrinthique, sonnent comme une expérience à la Jules Verne, « Un Voyage au Centre de la Terre ». A la manière des personnages du célèbre romancier, nos visiteurs vont s’engager dans une palpitante immersion dans un monde souterrain étonnant, au cœur de la bulle.
Ancrée dans son territoire, la Maison Ackerman s’investit aussi pleinement dans le développement touristique et la valorisation du patrimoine. Renfermant en son sein un bijou architectural, ses caves troglodytiques – les plus hautes de la région – accueillent une scénographie évolutive mêlant le vin, les troglodytes et l’art expérientiel. Depuis 2009, cette belle Maison de fines bulles s’est engagée dans une démarche de soutien à l’art contemporain et en particulier depuis 2014 avec la création d’une Résidence d’artistes : Ackerman + Fontevraud La Scène.

Un voyage dans l'histoire et le temps

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre passion des vins, les Caves Ackerman vous feront découvrir tout le patrimoine des vins ligériens et notre savoir-faire en tant que pionnier des vins à fines bulles de Loire, numéro un sur les AOC Crémant de Loire et Saumur.

Revivez la saga de Jean-Baptiste Ackerman, pionnier des fines bulles de Loire.
Percez les secrets de la méthode traditionnelle.
Plongez au cœur des caves en tuffeau, uniques et monumentales.

Nos caves, gardiennes d’un véritable trésor, offrent le témoignage unique de plusieurs siècles d’histoire et sont la mémoire du talent et du travail des hommes.

Résidence Ackerman + Fontevraud

Le processus de création d’un vin émane d’un terroir, d’un vignoble, d’un assemblage, des hommes et des femmes de la Maison Ackerman et de leurs savoir-faire transmis de génération en génération… Ainsi, les vins auxquels les œnologues donnent naissance expriment tout le savoir-faire, l’innovation et la créativité de notre maison saumuroise. A l’image de ses vins, la Maison Ackerman fait preuve d’audace, en se lançant en 2009, dans une démarche de soutien à la création et s’engageant, notamment, dans les arts plastiques. Un projet inédit dans la région. En 2015, notre maison décide de s’unir à l’Abbaye Royale de Fontevraud pour donner naissance à la RÉSIDENCE ACKERMAN + FONTEVRAUD LA SCÈNE. Cette initiative donne chaque année la liberté à un artiste d’investir cet espace de création inédit et de réaliser une installation artistique sur-mesure immersive, sublimant les lieux et mettant en exergue la magie de ces caves les plus hautes de la région.

Les Caves de la Maison Ackerman, un lieu de création atypique

Avec ses dimensions monumentales – 20m de haut, 6 m de large et 50 m de Long – nos galeries troglodytiques représentent une richesse architecturale monumentale et un terrain de création exceptionnel pour des artistes en résidence. Une galerie d’art…Non ! Mais des galeries troglodytiques spectaculaires magnifiées par des installations artistiques où on ne les attend pas, pour le plaisir de tous :
– des œuvres expérientielles et singulières, créées sur mesure
– des œuvres, grandioses et éphémères, en complète osmose avec le lieu, l’un sublimant l’autre
– de véritables installations accessibles au plus grand nombre, créatrices d’émotions et d’étonnement
A l’instar du land art, l’artiste utilise la singularité du lieu (caves troglodytiques), sa matière (le tuffeau) et son architecture (des caves cathédrales). Une forme d’art qui participe à la magie du lieu et qui correspond à nos valeurs d’accessibilité et de valorisation de notre région et de notre magnifique patrimoine.
La Résidence accueille un artiste sur 3 ans. 3 galeries avec un turn-over d’un artiste par an.

Séverine Hubard

« La Salle des Colonnes » (2018-2021)

Séverine Hubard, artiste plasticienne française née en 1977 à Lille, expose de nombreuses créations en France, en Europe, en Afrique ou encore en Asie. Elle vit et travaille entre Paris et Buenos Aires.

« L’idée initiale était de ré-introduire de la matière dans les caves qui, à l’origine, servaient à extraire la pierre locale, le tuffeau. J’ai voulu recréer l’univers d’un architecte un peu « fou », qui aurait monté des « étais » jusqu’au plafond pour soutenir la voûte… J’ai immédiatement eu en tête l’image des ruines des temples d’Angkor, des colonnes dans les réserves d’eau à Istanbul, ou des stalactites dans les grottes. D’ailleurs, l’oeuvre est évolutive, elle ne sera pas la même dans 1 ou 2 ans. Les conditions sont propices pour que la végétation des caves reprennent ses droits sur la matière, sur les structures pour leur donner un aspect authentique, gagnées par la végétation, comme si elles étaient là depuis toujours.»

Julien Salaud

« Ecologia Naturotica » depuis 2018

Grande révélation du Salon de Montrouge en 2010, Julien Salaud a déjà exposé au Palais de Tokyo, Chambord, Singapour, Séoul et Madrid.

Citant l’art pariétal, il signe une création émouvante et grandiose dans laquelle vous êtes invités à vous immerger. Telle une dentelle, légère et fragile qui épouse la voûte et les parois de tuffeau, le dessin se déploie délicat, d’un trait vif et puissant. S’inspirant de ce lieu atypique , de son histoire, de sa luminosité, de son environnement sonore… Julien Salaud, 1er artiste de cette Résidence, a réalisé l’oeuvre éphémère « Fleuve Céleste » (2015-2017). Aujourd’hui, Julien Salaud revient dans les caves Ackerman avec une oeuvre permanente, « Ecologia Naturotica ». Une réalisation puissante où les visiteurs qui s’aventurent dans cette cave, magnifiée par cet océan graphique, vivent une expérience privilégiée.

Julien Salaud, interview lors de sa 1ere réalisation dans nos caves en 2015 – Exposition « Fleuve Céleste »

Vincent Mauger

« Monument Synthétique » (2016-2019)

Vincent Mauger, lauréat de l’année 2016, est très actif sur la scène artistique : Centre Pompidou, Fond National d’Art Contemporain…

Vincent Mauger s’est immergé dans cet espace singulier, s’imprégnant de son histoire, de sa lumière et de son atmosphère. Ephémère, l’oeuvre nommée Monument Synthétique est une pièce unique de 9 mètres de haut, se superposant à l’espace réel de la galerie troglodytique.
Pour cette topographie manufacturée, Vincent Mauger a décidé de travailler avec des caisses plastiques colorées à la trame hachurée qui rappellent celles utilisées pour les vendanges manuelles. Leur côté graphique confère une dimension High Tech à cette oeuvre en 3D, à mi-chemin entre technique de construction artisanale et modélisation numérique, de plus en plus d’actualité en viticulture.

Vincent Mauger – Exposition « Monument Synthétique » (2016-2019) – interview dans les Caves Ackerman

Lire la vidéo
Lire la vidéo

Bertrand Gadenne

« Fragments d’un paysage mythologique » (2017-2019)

Vidéaste et photographe, Bertrand Gadenne est un artiste français né en 1951 qui s’est fait remarquer par ses vidéos urbaines. Ces dernières années, ses oeuvres ont été notamment présentées dans des expositions prestigieuses : « Escapes », Today Art Museum, Beijing, Chine. « Un monde sans mesures », MAC, Sao Paulo, Brésil «Pièces Montrées-FRAC Alsace, 30 ans de collection », Chapelle des Annonciades à Haguenau, « Pommery: dix ans d’expériences », expérience Pommery # 10.

Grâce à une maîtrise parfaite des sources lumineuses et des dispositifs de projection d’images fixes ou animées, Bertrand Gadenne provoque des situations insolites qui appellent la réaction du spectateur.
Entre poésie et mystère, fiction et réalité, son oeuvre invite au voyage et à la narration au fil des tableaux (des chapitres) qui se succèdent, se découvrent, et dans lesquelles nous sommes autant spectateur qu’acteur.
«Je propose au visiteur de faire appel à son imaginaire, d’inventer sa propre histoire. Au début de la visite, il est confronté à l’élément « eau », puis à une présence « humaine » de 7 mètres de haut qui énonce l’émergence d’une fable, d’un conte ou… d’une mythologie. Le visiteur devient alors Lilliputien! Tour à tour, d’autres projections se dévoilent, en hauteur, dans un conduit circulaire comme une souricière ou ondulantes sur la surface rocheuse semblant surgir des galeries souterraines mitoyennes.»

 

Interview de Bertrand Gadenne
dans les caves Ackerman
« Fragments d’un paysage mythologique » (2017-2019)

Lire la vidéo