Vous êtes ici : Accueil Vignobles et Région Une Nouvelle Viticulture

envie de partager …

Pour une viticulture durable

Depuis de nombreuses années, la Maison Ackerman est engagée dans une démarche de développement durable et incite ses partenaires amont-aval à relever ce défi crucial à ses côtés. Plusieurs démarches et actions ont ainsi été mises en place ces dernières années en partenariat étroit avec les viticulteurs, ou encore tout le travail réalisé avec l'Institut Français de la Vigne et du Vin afin de lutter au mieux contre les maladies. Toutes ces actions sont reconnues par l’obtention du label Haute Valeur Environnementale (HVE)

Haute Valeur Environnementale (HVE)

Cette certification de troisième et dernier niveau atteste du respect, pour l'ensemble de l'exploitation agricole, des seuils de performance environnementale portant sur la biodiversité, la stratégie phytosanitaire, la gestion de la fertilisation et de la ressource en eau, mesurés soit par des indicateurs composites, soit par des indicateurs globaux. C'est une obligation de résultats. L'emploi de la mention « exploitation de haute valeur environnementale » est strictement réservé aux exploitations ayant obtenu cette certification de 3e niveau.

Plus d'information sur : http://agriculture.gouv.fr/certification-environnementale-mode-demploi-pour-les-exploitations

Au cœur de nos vignobles se dégagent une importante biodiversité. On la repère facilement grâce aux arbres, aux haies et aux murets qui foisonnent dans les parcelles. Par exemple, sur la partie du Puy Notre Dame, le vignoble est réparti autour d'un ancien Moulin, appelé le Moulin Brault. Les parcelles sont groupées et commencent sur la butte du hameau d'Argentay qui culmine à 90 mètres d'altitude environ. Elles sont exposées sud ouest en descendant le long d'une coulée géologique, réputée comme un excellent terroir localement, appelée la coulée de la Cerisaie. Les sols argilo calcaires composés de craie verte et blanche sont adaptés aux vins à fines bulles de très grande qualité. Le sous-sol  y est calcaire et fourni ainsi à la vigne une réserve  d’eau en profondeur tout au long de l’été. Cette alimentation hydrique si particulière va permettre d’obtenir des raisins à la fois mûrs et relativement acides. Cela illustre parfaitement le concept de minéralité  dans un vin ! Au Domaine des Dames de la Vallée, on cultive la vigne en considérant l'environnement local et les particularités de chaque parcelle. Par exemple, nous réalisons des semis d'autres espèces que la vigne entre les rangs comme l'orge, la moutarde, le radis et ce afin de redonner de la vie aux sols. La certification Haute Valeur Environnementale vient mettre en lumière nos pratiques respectueuses de l'environnement et de nos terroirs.

C’est parce que nous souhaitons révéler le meilleur des appellations que nous nous sommes engagés, depuis longtemps, à travailler dans le respect et la protection de l’environnement et notre certification HVE (Haute Valeur Environnementale) l’atteste.

En choisissant de ne pas utiliser de sulfites, nos vignerons doivent être encore plus vigilants et innovants pour vendanger un raisin en très bonne santé et à bonne maturité ! La gamme Nouvel Esprit, sans sulfite ajouté et végane l'atteste.

Nous utilisons des solutions de bioprotection de la vendange et des méthodes protectives, limitant le contact avec l’oxygène et le développement des micro-organismes. Cela permet donc de préserver la qualité du raisin jusqu’au chai et d’obtenir, par la suite, un vin de base très pur. Le vrai défi de ce vin est de ne pas subir d’oxydation et de s’assurer de la stabilité microbiologique après la mise en bouteille. Les clefs de la réussite sont un vignoble irréprochable, une récolte et un chai d’une hygiène parfaite ainsi qu’un processus de mise en bouteille optimisé (sans oxygène). Le vin ainsi obtenu exprime un fruit net et franc, une expression du terroir intense.

Quelques solutions de biocontrôle :

  • Utilisation d’argile sur la vigne pour se prémunir des insectes ou encore semence de radis comme engrais vert favorisant ainsi la biodiversité.
  • Couverts végétaux, avec des semis de moutarde et de radis tondus et broyés au printemps : apport d’humus et effet structurant sur le sol pour que les racines des vignes aillent en profondeur. Semis de seigle et de trèfle dont les racines captent l’azote atmosphérique et la restitue au sol pour des vignes saines et équilibrées.
  • Lutte biologique avec des mouches trichogramme pour lutter contre les parasites de la vigne (les papillons, cochylis).
  • Enherbement naturel des vignes (matière organique + régulation de l’eau : consomme de l’eau en excès ou au contraire protège de la sécheresse).

Accompagnement des vignerons partenaires

en développant, notamment, les thématiques d'une viticulture éco-responsable. Par exemple, l'intégration de l'écosystème dans la culture de la vigne avec l'implantation de haies aux abords de nos parcelles, les tontes tardives, le comptage de papillons... fait aujourd'hui partie de nos itinéraires techniques.

Mieux maîtriser les consommations d’eau et d’énergie

1,5 à 2 litres d’eau sont nécessaires pour produire un litre de vin ! Le principal poste de consommation d’eau concerne le rinçage des bouteilles. De gros efforts sont donc à faire dans la gestion de cette denrée de plus en plus précieuse, ceci fait l’objet d’une étude par des étudiants stagiaires du groupe ESAIP. Une évaluation des émissions de gaz à effet de serre a été réalisée en 2009 sur le site de production de Chacé. Cette étude a permis de mettre en place le plan d’action suivant pour les prochains mois : -étude pour réduire la consommation énergétique -étude d’éco-conception sur un produit -réalisation d’une plaquette sur ce thème pour nos clients -étude pour réduire les emballages.

Garantir une production de qualité

Ackerman est l’une des seules maisons de vins de Loire à avoir initié dès 1998 un système de management par la qualité basé sur les normes ISO. Elle respecte en outre deux référentiels privés issus de la grande distribution qui reposent sur quelques 300 exigences destinées à garantir la sécurité alimentaire : - l’International Food Standard (IFS) : certification obtenue depuis 2005 - le British Retail Consortium (BRC) : certification obtenue depuis 1999

Des garanties de traçabilité

Un système d’information permet de suivre la traçabilité dans l’ERP (progiciel de gestion intégré) avec en support une traçabilité papier. Un logiciel de gestion d’entrepôts établit une codifi cation sur chaque palette, par fl ashage, ce qui permet de savoir où les colis sont distribués. Un numéro de lot permet en outre de retrouver tous les intrants des produits commercialisés.

Au niveau œnologique

La recherche et développement conduite par la Maison Ackerman suit de grande ligne directrice comme "l'amélioration continue de la qualité en diminuant les intrants", par exemple, la diminution des doses de sulfites dans nos vins.

La Maison Ackerman agit, teste, valide, avec la conscience qu'aujourd'hui la production, l'innovation et la recherche doivent intégrer les aspects environnementaux.